Surfaces entières

Des surfaces entières  |   Des caractères individuels -> Phase 1: L'Origine -> Phase 2: La Transformation - > Phase 3: La Période Néo
Dès l’apparition de la brique on observe de nouveaux appareillages, de nouveaux formats de briques, des combinaisons de briques et de pierres (en
France et en Grande-Bretagne), ainsi que des associations de briques et de bois. On veut donner aux surfaces en briques une valeur ajoutée. Il s’agit principalement de différentes variantes de losanges. En France on parle d'appareillage en losanges. Cette habitude se retrouve principalement dans les châteaux de briques en Pologne (Zamec), en France (Châteaux, Manoirs, Colombiers) et en Angleterre (Palaces, Halls, Manors).
 
On remarque que les maçons réalisaient ces ‘copies’ suivant un mode et une tradition locale. On appréciait les réalisations suivant les habitudes en vigueur. D’ autre part il y a lieu de prendre en compte la créativité du maçon. En regardant le château de Gien (France, Centre, Loiret) on remarque immédiatement la grande part d' interprétation créative du maçon. Pour les applications de briques vitrifiées sur des pan de murs entiers, l’interprétation à Gien est remarquable et exceptionnelle:
Les losanges contiennent également l’idée ‘triple enceinte’ ce qui est assez rare. En outre, il faut aussi remarquer l’épaisseur variable des lignes des losanges ainsi que leur différence d’une paroi à l’autre. Sur une tourelle, on retrouve des triangles remplis, ce qui constitue une particularité qui n’existe nulle part ailleurs. 
On retrouve également des triangles remplis sur une autre tourelle. Cette particularité ne se retrouve nulle part ailleurs. La forme du calvaire est aussi assez rare, tout comme la représentation d'un jeu du moulin. Sur une tourelle carrée on retrouve un disque, c'est le seul que je connaisse en maçonnerie….