Les signes Odal

Le caractère runique Odal est connu comme le dernier caractère du Futhark, l’appellation de plusieurs alphabets runiques pré-germaniques. Il a vocation à protéger les terres et les biens.



‘Odal’ (aussi appelé ‘Othalan’, ‘Othala’ ou ‘Odhil’) est le dernier des vingt-quatre runes de l’ancien futhark. La rune signifie ‘propriété’ et s’érige en symbole de la pérennité des biens de la famille et de la société. Un signe voué à la protection de la maison et des terres dont ne pouvaient se prévaloir que les fermiers libres. L’Odal (caractère en forme d’un Oméga Grec) semble donc bien s’appliquer au patrimoine: protège la maison et les terres (libres)?

Lorsque vous juxtaposez deux Odals, vous créez un dessin qui peut également être considéré comme un cœur transpercé deux fois. Cependant, la même forme apparait également sur les craquelins. Les craquelins seraient des gâteaux sacrificiels germaniques utilisés par les moines du moyen-âge comme pain de carême. Ces gâteaux existent toujours actuellement. Certains voient dans leur forme double une référence au début et à la fin de la vie.
     
L’apparition d’un certain nombre de V renversés ne constitue pas véritablement un caractère évident à interpréter. Malgré tout, lorsqu’on observe ceux qui se présentent à Diest et Tongerlo, il apparait que la comparaison avec un Oméga majuscule stylisé est probable. Regrouper ces signes dans la famille des Odals me parait donc logique.